Voyage

San Isidro del General pour randonner

Nous longeons la côte pour rejoindre San Isidro de El General, 1h30 nous sépare de notre  prochain logement.

Nous décidons de faire escale à Dominical. C’est une belle plage, très apprécié des surfeurs. Ca tombe bien, Monsieur a une envie de vagues ce matin. Ici, tu peux prendre un cours ou louer directement une planche à la demi journée ou journée complète.

full-dominical-beach

Après, une matinée plutôt tranquille pour moi et bien plus agité pour lui, nous décidons de déjeuner avant de reprendre la route. Nous trouvons un soda sur la plage de Dominical, un peu en arrière cour, mais encore une fois, très bon.

Puis, nous monterons vers les paysages majestueux et verdoyants du centre du Pays. On sent que l’on a pris de l’altitude, la chaleur est beaucoup moins étouffante.

Nous avions rendez vous à l’Hôtel, le Mirador del Valle General. Il faut traverser la ville et reprendre la nationale. Tu trouveras le lieu en bord de route. Rien d’inspirant au premier abord, sauf que les logements sont en contre bas avec une vue splendide sur la vallée.

Les deux jeunes qui s’occupent du logement sont adorables, ils sont au petit soin. Les chambres sont spacieuses, elles sont un peu démodées côté déco, mais ça n’a pas grande importance.

L’environnement est vraiment magique. Tu observes une multitude d’espèces d’oiseaux, c’est assez impressionnant. Surtout au moment du petit déjeuner, lorsque tu manges sur la terrasse panoramique.

IMG_1310

On retournera visiter San Isidro del General dans l’après midi. La ville est assez sympa à découvrir. On sent que c’est le cœur vivant de la région. On en profite pour faire quelques achats, car notre voyage s’achève bientôt. On achète le café du coin pour la famille et on s’accorde une petite glace en passant.

Le lendemain, nous décidons de faire une excursion dans la réserve Cloud bridge, proche du Cerro Chirripo. C’est un peu compliqué pour arriver à destination et ne t’y engages pas, si tu n’a pas de 4×4, c’est mission impossible.

Il faut prendre la route direction San Gerardo, jusque là c’est goudronné, donc pas de problème. C’est ensuite que c’est un peu plus compliqué, il ne faut pas rater le panneau à l’embranchement, sinon tu feras comme nous, une petite ballade sur un chemin non adapté.

Une fois sur place, tu as accès à plusieurs sentiers de randonnée, dans cette belle réserve. Tu as le choix entre la ballade de 15 min jusqu’à la bonne randonnée de 6/7 heures. Il y en a pour tous les goûts.

Nous avons fait le parcours médium, le Waterfall trail associé au Sendero Rio trail, qui permet de faire une boucle et le tour complet de toutes les cascades, il faut compter 2/3 heures.

Cette réserve est magnifique, tu as accès à une faune et une flore flamboyante. Il y a peu de monde qui l’a visite, du fait de son accès compliqué. C’est donc très calme et apaisant de se balader ici.

IMG_1240

Petite précision,  à la base cette réserve a été crée pour limiter la déforestation des années passées. Les arbres coupés, ont déséquilibrés les espèces vivants ici. Depuis, l’arrivée et le travail des propriétaires, la réserve a retrouvée une vie sauvage et naturelle. Fini les vallées sans arbre à perte de vue.

L’entrée de cette réserve n’est pas payante. Mais si tu le souhaites, tu peux participer à sa sauvegarde en laissant une donation en arrivant, à toi de juger pour le montant…

Une fois terminé, nous reprenons la route et nous vivrons l’orage tropical le plus impressionnant depuis notre arrivée. De la grêle, des éclairs, de la pluie à grosses gouttes, c’est l’apocalypse ici, mais personne n’a l’air affolé. C’est presque quotidien au Costa Rica, surtout que la saison des pluies ne devrait plus trop tarder.

Nous nous restaurons après s’être arrêté de force, on ne voyait plus rien sur la route.

Heureusement, trainait un soda par là, Casado aux crevettes, tiens celui-là je l’avais pas encore tenté.

Nous attendons la fin de l’orage et nous rentrons à l’hotel pour profiter du jardin et des oiseaux qui le peuple.

Après la dernière nuit du séjour, il est temps de repartir pour l’Aéroport, nous sommes tristes. D’ailleurs, ça ne passe pas inaperçu au petit déjeuner, selon nos hôtes. Nous déjeunons sur la terrasse panoramique, il fait beau et chaud ce matin.

Et nous aurons le droit à la dernière cerise du gâteau. Un toucan viendra se poser tranquillement à quelques mètres de nous. Nous en avions vu un, dans le Parc Manuel Antonio, mais il était vraiment loin. Là, on se sent comme des privilégiés, on a le temps de dégainer l’appareil, avant qu’il ne reprenne son envol…

IMG_1320

Il faut compter 3h30 pour retrouver l’aéroport international Juan Santamaria, on fera une escale en route à Cartago pour se restaurer, on rendra la voiture et nous voilà déjà sur le chemin du retour.

Après un moment de dépression collective, on fera la promesse de revenir dans ce beau pays, parce qu’il en vaut tout simplement le détour!

 

1 réflexion au sujet de “San Isidro del General pour randonner”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s