Voyage

Le triangle culturel au Sri Lanka

Arrivée :

Nous sommes Jeudi, il est 14h, heure locale et nous venons tout juste de toucher le sol Sri Lankais.

Après 14h de transport avec une escale à Mascate, l’arrivée à l’aéroport est assez simple.

Récupération des bagages, change des euros en Roupies Sri Lankaises et nous trouvons notre chauffeur privé, avec sa pancarte, à la sortie du Terminal.

Oui, on le confesse, pour cette partie de trajet on ne s’est pas pris la tête à prendre les transports en commun et franchement après 14h de vol, on a pas regretté un seul instant.

Car notre 1ère étape se trouve à Sigiriya, il va falloir presque 4h de voiture pour rallier notre hébergement au pied du rocher de Sigiriya, au Sigiri Rock Side Home Stay.

En transports en commun, on aurait mis minimum 2h supplémentaire, sachant qu’il n’existe pas de trajet direct, donc correspondances… Bref, on s’est évité ce calvaire en arrivant. Pour cela, nous avions contacter notre hôte de Sigiriya (par mail, quelques semaines avant d’arriver) qui nous a envoyé un chauffeur privé pour ce déplacement, pour 12000 roupies (soit 50€).

https___media-cdn.tripadvisor.com_media_photo-s_13_63_a7_86_sigiri-rock-side-home

Une fois arrivé sur place, on profite d’un cadre verdoyant, puisqu’il s’agit d’une maison au beau milieu de la jungle.

Les chambres sont spacieuses et confortables, on a pas besoin de bien plus. On profite aussi d’une petite terrasse avec un salon extérieur.

Pour dîner, l’hôte nous indique les restaurants les plus proches, ils sont à 5 min à pied. Puis, sur la route principale, vous aurez l’embarras du choix.

De mon côté, je vous conseille le Wijesiri Family Restaurant, j’y est mangé 2 fois et à chaque fois un délice. C’est les parents qui cuisinent et les enfants qui servent, un vrai resto local, bon et pas cher.

Anuradhapura :

La journée commence par un petit-déjeuner très copieux, peut être même trop… Notre hôte nous explique comment attraper un bus pour Anuradhapura, il va nous falloir faire un changement.

IMG_5502

Lorsque vous êtes sur la route, levez la main et criez votre destination, si le bus y passe, le chauffeur vous fera signe de monter.

Nous devons d’abord rejoindre Dambulla à 30 min, avant d’y changer de bus pour Anuradhapura, pour 1h ensuite.

Lorsque vous montez dans un bus, allez vous asseoir et ensuite le contrôleur viendra vous demander votre destination et vous fera payer la somme due. Si vous avez des gros bagages, il faut les laisser à l’avant proche du chauffeur. Ne vous en faites pas, ici les vols sont quasi-inexistants.

Il existe 2 types de bus :

  • les rouges, sont les bus publics, moins chers en général mais aussi moins rapide.
  • les bleus, sont les bus privés, déco, musique à fond, écran Tv et chauffeurs fous au programme.

IMG_6112

Après notre changement à Dambulla et notre arrivée à Anuradhapura, nous louons un vélo proche de la station de bus (vous en trouverez un peu partout). Car le site est à 2/3 kms de la ville et celui-ci est sur un périmètre très large. C’est donc pour moi indispensable de louer un vélo ou de se déplacer en transports.

Nous allons chercher nos tickets d’entrée à l’office d’accueil. Vous vous faites contrôler toute la journée, alors ne perdez pas le ticket.

IMG_3915

Puis c’est parti pour les premières stûpas, temples, ruines…

Nous assisterons à une cérémonie religieuse qui consiste à entourer une stûpa avec un gros ruban aux couleurs bouddhiste. Tout ceci, accompagné de musiciens et de nos premiers moines.

IMG_3937

Le site est impressionnant, on voit les stupas de très loin, plus on s’en rapproche, plus on prend l’importance de ces constructions.

Et quand on sait que pendant des centaines d’années, ce site a été recouvert par la jungle et qu’un explorateur l’a redécouvert, c’est encore plus impressionnant.

Il est vrai que l’architecture des différents temples est assez répétitive mais on reste toujours impressionné et surtout dans un univers très calme et spirituel.

img_3913a

Nous mangeons le midi proche du lac, ou les cinghalais se baignent. Vous trouverez plein de petits stands pour manger et vous rafraichir, eau fraiche et glace au menu. Nous goutons nos premiers beignets, samossas et autres mets frits. Certains sont très épicés, d’autres plus abordables, une vraie découverte…

Nous finissons l’après midi sur ce site puis nous déposons les vélos pour reprendre le bus.

Le trajet retour est le même qu’à l’aller :

  • Anuradhapura-Dambulla
  • Dambulla-Sigiriya

Polonnaruwa :

C’est reparti pour une journée de visite. Cette fois-ci, direction Polonnaruwa, pour les bus :

  • Sigiriya-Inamaluwa
  • Inamaluwa-Polonnaruwa

Nous arrivons sur la route principale, le contrôleur de bus nous fait signe de descendre.

Nous trouvons au bord de la route un loueur de vélos et nous voila déjà en direction du centre d’accueil, qui fait aussi office de Musée.

Les billets en poche, nous filons sur les premiers sites. Là encore l’utilisation du vélo s’avèrera indispensable au vu des distances entre chaque monument.

Nous commençons par Island Park, un site que j’ai particulièrement apprécié. On se croirait dans Tomb Raider, la nature a vraiment repris le dessus.

img_3964a

Puis la journée se poursuit, avec ls temples, stûpas et Buddhas géants.

IMG_4034A

Une petite surprise nous attend dans l’après midi. Une pluie torrentielle s’abat sur nous. Heureusement, nous pouvons nous abrités sous les tonnelles des vendeurs de souvenirs.

img_4006a

30 min plus tard, l’orage s’arrête nous pouvons repartir pour rendre nos vélos et reprendre le bus direction Sigiriya avec les mêmes changements qu’à l’aller.

S’il on veut comparer les sites d’Anuradhapura et Polonnaruwa, je dirais que j’ai préféré Polonnaruwa pour le côté sauvage. Tout est recouvert de mousse, les monuments sont immergés dans la jungle, ce qui est moins le cas sur l’autre site. Par contre, Anuradhapura reste un lieu de culte permanent pour les Sri Lankais, contrairement à Polonnaruwa qui est devenu un site touristique uniquement.

Nous rentrons au logement et notre hôte nous propose pour le lendemain matin de nous déposer au pied du petit Sigiriya à 5h du matin. Pour nous permettre d’apprécier le lever de soleil sur le gros rocher de Sigiriya. Rendez-vous pris, à demain 5h…

Sigiriya :

Nous voilà dans le 4X4 de notre hôte qui ne nous demandera aucune contrepartie pour ce service supplémentaire.

Nous arrivons dans la nuit noire en bas du petit rocher. Nous devons régler une entrée pour gravir ce rock et contempler le lever du soleil.

Après 30/45 min de montée la lampe frontale, nous voilà arriver sur le plateau final, prenez de quoi vous couvrir, ça souffle!

IMG_5658

On attend, le ciel est couvert, le lever du soleil n’est pas celui espéré mais c’était une superbe expérience.

On redescend ensuite pour aller petit déjeuner à la Guesthouse. Puis nous prenons la direction du rocher de Sigiriya, le vrai cette fois-ci.

Après avoir pris nos tickets, nous sommes surpris de voir autant de touristes ici. Plus qu’à Anuradhapura et Polonnaruwa. Le site est plus petit et pour monter, il faut emprunter des escaliers donc on patiente et on fait la queue.

IMG_5675

Il y a plusieurs zones à découvrir, mais comptez 3h maximum pour tout voir.

La première partie vous permet de vous promener dans les jardins royaux et ensuite, on prend de la hauteur pour arriver sur le plateau du site, avec une vue imprenable sur toute la vallée.

IMG_5690

Nous on retourne au logement. On prépare nos sacs, car ce soir nous dormons à Kandy.

Pour rejoindre cette ville, nous avions décidés de prendre un chauffeur à nouveau et de faire étape à Dambulla, pour les temples.

Dambulla :

Les temples se trouvent sur une colline, il faut monter pas mal d’escaliers. On est heureux d’avoir fait le choix du chauffeur et d’avoir pu laisser nos sacs dans le coffre.

La visite se divise en 5 salles, les buddhas sont magnifiques et les ornements aussi.

IMG_5713

Cette ambiance change des stupas qu’on a déjà vu. En effet, c’est la première fois qu’on rentre dans une pièce sombre, avec des statues, sculptures et peintures à couper le souffle.

Les stupas sont très impressionnantes mais on reste à l’extérieur, ici l’ambiance est donc différente, plus mystique…

Nous redescendons de l’autre côté de la colline vers le Golden Temple. Un Buddha géant doré qui surplombe le musée de Buddha.

Après un arrêt culinaire, nous voilà reparti vers Kandy à notre second logement, le Jaye’s Homestay.

IMG_5718

1 réflexion au sujet de “Le triangle culturel au Sri Lanka”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s